Conception, Production, recherche, formation, réseau d’excellence en région auvergne rhône-alpes

Connexion

Le projet colibri

Un partenariat franco-québécois de près de 10 ans

Projet colibri
La région méganticoise au Québec et la région Rhône-Alpes en France (notamment la CCI Nord-Isère et le Pôle Innovations Constructives), entretiennent des liens économiques et professionnels forts, basés sur la solidarité et la collaboration sur différents projets de développement. A l’heure de la reconstruction, suite à la catastrophe ferroviaire de juillet 2013, les acteurs français ont décidé d’apporter leur aide pour (re)construire le bâtiment de l’ancienne capitainerie sur la marina : le Colibri Lac-Mégantic.

Colibri contribue à « Réinventer la Ville »

Le projet Colibri Lac-Mégantic est né en étroite collaboration avec la Mairesse Colette Roy Laroche. Il s’inscrit dans le plan de reconstruction baptisé « Réinventer la Ville ». Son nom, évocateur du mouvement initié par Pierre Rabhi, est aussi synonyme d’une collaboration étroite entre professionnels québécois et français, mais également d’une liberté architecturale, technique et d’usage.

Une ambition forte pour ce projet : le premier bâtiment nord-américain triplement certifié !

Ce projet de construction est le premier projet d’Amérique du Nord à viser la triple certification LEED Canada, HQE International et BREEAM aux mentions respectivement les plus élevées : Platinium, Exceptionnel et Outstanding. Ces trois certifications valorisent la qualité environnementale du bâtiment, elles sont octroyées après une vérification en fin de phase conception et fin de phase réalisation par une tierce partie indépendante.

Initié début 2014, le projet a fait l’objet d’une présentation conjointe avec Colette Roy-Laroche, ex-mairesse de Lac Mégantic, aux adhérents et partenaires du Pôle Innovations Constructives à l’occasion de sa venue en Rhône Alpes en Décembre 2014.

En 2015, l’équipe de conception française (Atelier Thierry Roche et associés, SIAF Ingénierie et Iliade Ingénierie) a bouclé la conception du projet et développé des relations étroites avec une équipe de maitrise d’œuvre canadienne. Tandis qu’un certain nombre d’adhérents du pôle ont exprimé leur intérêt et leur soutien au projet.

Soutenu par le Pôle Innovations Constructives, le projet est passé en phase pré-opérationnelle en fin d’année 2015. Un OBNL ad hoc, de droit canadien, a été créé en novembre 2015.

Plus d’infos : site Internet et page Facebook